Depuis les premières heures de l’Indépendance, l’Unité de l’Afrique constitue une des préoccupations des autorités
maliennes. Les différentes constitutions adoptées par le peuple malien prévoient des dispositions allant jusqu’à l’abandon partiel ou total de la souveraineté nationale pour atteindre cet idéal (cf. chap. XV ; article 117 de la constitution du 12 février 1992).

La création de la Tour de l’Afrique traduit l’engagement des plus hautes autorités de la république à faire en sorte que les acquis en faveur de l’intégration africaine et le débat sur l’unité africaine soient pérennes et maintenue à tous les niveaux.

La tour de l’Afrique fut donc créée par le décret n°589/P-RM du 23 novembre 2000. Administration de mission placée sous l’autorité du Ministère de la Culturelle, elle est dirigée par un directeur et administrée par un comité de suivi.

Aussi, la Tour de l’Afrique se veut-elle un observatoire ou un institut sur le panafricanisme, l’intégration et l’unité
africaine. Ses missions principales sont entre autres :

  • Magnifier l’unité africaine et contribuer à sa réalisation conformément aux dispositions énoncées à cet égard par la constitution du Mali; 
  • Réactualiser et diffuser la panafricanisme comme idée et action ;
  • Recenser les associations, organisations et autres groupements en Afrique et dans le monde qui militent pour l’intégration et l’unité africaine et veiller à faire connaître leurs actions;
  • Prêter son concours au règlement des conflits et crises qui éclatent sur le continent.

Pour réaliser cette ambition, la Tour de l’Afrique a pour mission de conduire les actions suivantes de :

  • Collecter et archiver tout document écrit, sonore ou visuel relatif aux thèses sur l’unité africaine et à son histoire ;
  • Renouveler le débat sur les formes possibles de l’unité africaine en tenant compte de la géopolitique qui est
    présentement en formation ;
  • Proposer des clés de lecture des crises politiques, économiques et culturelles qui secouent le continent ;
  • Signaler toute action susceptible de profiter à l’intégration et à l’unité de l’Afrique.
  • Signaler toute activité ou manifestation relative aux processus d’intégration des peuples ou des Etats africains ;
  • Organiser des rencontres de très haut niveau sur le thème de l’unité du continent ;
  • Faire la promotion par les moyens de communication adaptés, la Tour de l’Afrique auprès du plus grand public possible.

Des actions sont en cours, qui feront de la Tour de l’Afrique le point de retrouvailles des africains de Bamako pour
magnifier l’intégration.