Secteurs de l’Artisanat, de la Culture et du Tourisme : Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a reçu les artisans, les artistes, les hommes et femmes de lettres primés en 2021

Déc 3, 2021

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a reçu, vendredi 3 décembre 2021, au Mémorial Modibo KEITA, une cinquantaine d’artistes, d’artisans, de femmes de lettres et de cinéastes maliens primés au cours de l’année 2021. Le département est en effet convaincu que « la grandeur d’un Etat rime avec sa vitalité culturelle et que l’apogée de toute civilisation se pare de son apogée culturel. »

Une cérémonie « pleine de significations et d’émotions » dont l’objectif est de témoigner aux hommes et femmes distingués en 2021 la reconnaissance de la nation. Il s’agissait en effet d’ « extérioriser par cet événement, envers ceux qui font la gloire de ce pays, la fierté du peuple, l’admiration que nous leurs portons secrètement depuis toujours pour ne pas paraître comme flatteurs. », a précisé le ministre GUINDO. Il rappelle pour preuve que pour les plus hautes autorités du Mali, à savoir, le Président de la Transition, Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA, et le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Choguel Kokalla MAIGA, accordent une attention particulière à la communauté des acteurs culturels et des artisans du Mali. Le choix du Mémorial Modibo, pour abriter la cérémonie, est en soi un symbole fort, souligne le ministre. 

Le ministre GUINDO a saisi cette occasion pour rendre un vibrant hommage aux artistes et aux hommes de culture disparus au cours de l’année 2021. Il s’agit d’artistes comme Tata Bambo KOUYATE, Maïmouna Hélène DIARRA, Mohamed dit Ronald GUINDO, Oumar Cissé dit Baba Peace Corps, Miss Maawa MALAÏKA et Mariétou MALLE. Le ministre a tenu également à rendre un hommage particulier à Madame Oumou Dily CAMARA, mère de notre cher Iba ONE, décédée il y a quelques semaines.

CC/MACIHT

Élaboration de la Charte d’éthique et des valeurs du Mali : Les travaux lancés à la faveur de la première réunion du Comité de pilotage !

Déc 3, 2021

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé jeudi, 2 décembre 2021, en présence de ses homologues de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahima Ikassa MAIGA, de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Me Harouna TOUREH, de la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des réformes politiques et institutionnelles, Fatoumata DICKO, la première réunion du Comité de pilotage du processus d’élaboration de la Charte d’Ethique et des Valeurs du Mali.

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a rappelé l’importance de l’élaboration d’une Charte d’éthique, et des valeurs en particulier et de la culture en général, dans le processus de refondation du Mali, le Malikura, voulue par les plus hautes autorités du pays, à savoir le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence Assimi GOITA, et le Premier ministre, Chef du Gouvernement de la Transition, Dr Choguel Kokalla MAIGA.

Le Directeur national de l’Action culturelle, Alamouta DAGNOKO, qui a présenté les termes de référence du processus d’élaboration de la Charte, a indiqué que les travaux dureront trois mois au moins. Trois organes s’occuperont respectivement de la caution morale, de la caution scientifique et de la rédaction proprement dite de ladite Charte. Il s’agit d’un comité de rédaction, constitué de chercheurs, d’universitaires, d’hommes de culture, de dignitaires coutumiers, de personnes ressources, d’un Comité scientifique jouant un rôle consultatif et de validation scientifique et d’un Comité de pilotage. Le Comité du pilotage est essentiellement constitué de ministres, autour du ministre en charge de la Culture.

La finalité de la Charte est d’être introduite dans les programmes scolaires formels et non formels. Elle sera traduite dans les treize langues nationales codifiées.

CC/MACIHT

30 novembre 2021 : Une délégation du Ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, conduite par Mme Sissoko Habibatou Sirimaha SISSOKO, prend part depuis le 28 novembre 2021, à la 24è Assemblée générale de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT).

Déc 3, 2021

Plus de 1 000 participants, représentant 135 pays parmi lesquels au moins 84 ministres et vice-ministres du Tourisme, participent à cette réunion internationale, la plus importante de l’organisme des Nations unis en charge du développement du tourisme.

En prélude à l’ouverture officielle de l’Assemblée générale, le 30 novembre dernier, plusieurs rencontres se sont tenues. Il s’agit de la séance d’information sur le code international de protection des Touristes et la 43eme session des membres affiliés.

Le roi d’Espagne, Felipe IV, a accueilli les ministres et chefs de délégation lors d’un dîner gala à l’hôtel de ville de Madrid, Capitale de l’Espagne. La Maison royale a assuré soutenir les activités de l’OMT. Ce d’autant plus que Royaume et le gouvernement espagnol sont des alliés solides du secteur,  reconnaît le Secrétaire général de l’OMT.

Le Secrétaire général des Nations nies, António Guterres, a salué les efforts de l’OMT pour guider et diriger les efforts visant à redémarrer le secteur du tourisme, une des principales victimes des instabilités dues à la menace terroriste et à la pandémie du COVID-19.

Le Secrétaire Général de l’OMT a été reconduit pour 4 ans.

Cocktail dinatoire autour des manuscrits anciens

Déc 3, 2021

Son Excellence Monsieur Bart OUVRY, Ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, en collaboration avec  l’UNESCO, a organisé une rencontre dinatoire dans son domicile autour des enjeux, défis et perspectives des manuscrits anciens, le mercredi 01 Décembre 2021. Cette rencontre était organisée en partenariat avec le Ministère de l’Artisanat, de la Culture et de l’Industrie hôtelière et du Tourisme et l’ONG SAVAMA DCI et en présence des partenaires techniques et financiers et des diplomates des pays amis du Mali. Dans son intervention, Monsieur Andogoly GUINDO, ministre de l’Artisanat, de la Culture et de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, a salué la communauté internationale  et le rôle clé joué par l’Union Européenne en faveur de la sauvegarde des manuscrits anciens. Il a réitéré la gratitude du Président de la Transition, Colonel Assimi GOITA, pour la mobilisation en faveur de la protection et la valorisation du patrimoine culturel du Mali dont la portée dépasse ses frontières. Monsieur Bart OUVRY, s’est réjoui de cette rencontre et a souligné que l’Union Européenne soutiendra le Gouvernement du Mali dans sa politique de sauvegarde des manuscrits anciens. La rencontre s’est poursuivie avec des interventions du représentant de la MINUSMA et de l’Ambassadeur de l’Espagne en faveur de la sauvegarde des manuscrits.  Un film documentaire et une intervention du Dr Banzoumana TRAORE du SAVAMA DCI ont permis aux invités d’être mieux édifiés sur l’importance des manuscrits anciens et sur la nécessité de les sauvegarder et de les valoriser. La rencontre a pris fin autour d’un diner-buffet et des échanges dans la convivialité. 

Festival Nangnerki, Préparatifs de la 3ème édition

Déc 1, 2021

Le Directeur du festival Nangnerki et quelques membres de son équipe ont été reçus par le Ministre de la Culture, de l’Artisanat,de l’industrie Hôtelière et du Tourisme Andogoly Guindo en présence de la conseillère Technique chargée de l’Action Culturelle. 

L ‘audience accordée par le Ministre a été l’occasion pour le Directeur du Festival Nangnerki , de dévoiler le menu de la 3e édition qui s’annonce riche et alléchant.

Le Ministre a salué cette belle initiative innovatrice qui place la culture senoufo, alienne voire Africaine sur la trajectoire du développement durable.

Ainsi, il a donné son accord de principe pour l’organisation de la présente édition. Aussi, a-t-souligné que son département ne menagera aucun effort pour apporter son appui institutionnel et technique au festival.

Pour joindre l’acte à la parole, la présente édition sera placée sous la présidence du Ministre. Cette édition sera donc empreinte d’une aura hors pair.

Rendez-vous du 14 au 20 février 2022 à Sikasso pour la 3e édition du Festival Nangnerki.

Ensemble, magnifions notre culture

Le Mali présent à la 24eme session de l’Assemblée Générale de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Déc 1, 2021

Une forte délégation malienne participe à la 24eme Assemblée Générale de l’OMT à Madrid – Espagne du 30 novembre au 3 décembre 2021. La délégation est constituée de représentants de l’ambassade du Mali auprès du Royaume d’Espagne, des membres du cabinet et des services techniques chargés du tourisme du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme.

D’importantes résolutions sont attendues à la hauteur de l’actualité, dominée par les crises sanitaires et sécuritaires.

La délégation prendra part aux différentes activités. Cette session est organisée dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur.

Coopération culturelle Mali-Russie : Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme reçoit la visite d’une délégation d’universitaires et d’artistes russes

Nov 30, 2021

Une forte délégation d’artistes et d’universitaires russes spécialistes de l’Afrique subsaharienne, accompagnés de membres de la diaspora malienne de Russie, de diplômés et de stagiaires maliens en Russie et de Conseillers nationaux membres de la Commission Affaires étrangères du CNT, a été reçus par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, le lundi, 29 novembre 2021. 

Il a surtout été question, au cours de cette audience, de renforcement des liens de coopération et d’amitié entre les peuples du Mali et de la République fédérale de Russie, notamment sur le plan scientifique, culturel, artistique et linguistique.

Le ministre GUINDO s’est réjoui de la visite de la délégation russe, qui était accompagnée pour l’occasion, du Recteur de l’Université des Lettres et des Sciences humaines de Bamako, Pr Idrissa Soïba TRAORE et du Directeur général du Conservatoire des Arts et Métiers multimédias Balla Fasséké KOUYATE (CAMM-BFK) de Bamako, Dr Bouraïma FOFANA. Le ministre a également salué la délégation russe pour l’intérêt qu’elle porte à la culture malienne. Il a remercié la délégation pour les activités qu’elle a menées sur le Campus de Kabala, avec les étudiants de l’Institut universitaire de Technologie (IUT) de l’ULSHB, mais aussi avec ceux du Conservatoire, un établissement qui relève de son département en charge de la Culture. Le Conservatoire, a souligné le ministre, est « un terreau d’artistes talentueux » du Mali. Un « creuset où se développe la pépinière de la culture », dans les domaines des arts plastiques, des beaux-arts, du multimédia. Il espère une coopération culturelle plus fructueuse avec la République fédérale de Russie et a souhaité que cela s’étende par ailleurs à l’Institut national des Arts (INA), qui forme aussi des talents bruts dans les domaines des arts, de la culture et les métiers artisanaux.

Tiékolo DAOU, Président des Maliens de Russie, est, quant à lui, soumis quelques doléances de la communauté malienne établie au pays d’Alexandre Pouchkine. Il s’agit notamment du renforcement de la coopération sur le plan linguistique en revitalisant l’apprentissage des langues maliennes dans les universités et écoles russes comme au temps de l’URSS. La Russie compte parmi les rares pays dont les chercheurs se sont particulièrement investis pour le développement des langues maliennes. Parmi les symboles du lien fort entre le Mali et la Russie en matière linguistique, M. DAOU a cité entre autres grands noms comme les Pr Valentin VYDRIN dit N’Golo DIARRA, spécialiste des langues mandées, très particulièrement du bamanankan, Vladimir PLUNGIAN, spécialiste du dogoso et du Pr Vladmir ARSENIEV dit N’Tji COULIBALY, ethnologue et grand connaisseur de la langue et du peuple bamanan.  A tous, le président de la communauté malienne de Russie souhaite une reconnaissance officielle de l’Etat du Mali.

Le ministre leur a aussi rendu un vibrant hommage et promet de plaider en leur faveur auprès de la Grande Chancellerie des Ordres nationaux. Le ministre s’engagera aussi auprès de son homologue de l’Education nationale pour l’élaboration d’outils pédagogiques permettant d’assurer la reprise de l’enseignement des langues maliennes en Russie, comme au temps de Radio Moscou.

A l’issue de la visite, le ministre a offert un cadeau symbolique composé d’un ouvrage anthropologique et d’un CD de l’Ensemble instrumental national, au chef de la délégation russe, Pr Maxime Dimitrienko VLADIMIROVITCH.

CC/MACIHT

Direction nationale du Patrimoine culturel : le ministre Andogoly GUINDO a présidé un atelier de restitution coorganisé avec les PTF de son département

Nov 30, 2021

Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé, le lundi, 29 novembre 2021 l’atelier de de restitution des recommandations des séminaires intitulés « Emergence pour une vision concertée des Secteurs de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme : évolution, enjeux et perspectives ».  Organisé avec l’appui de l’UNESCO et de l’Agence suédoise de Coopération internationale au Développement (ASDI), partenaires techniques et financiers du département, l’atelier qui s’est tenu au Musée national, s’adressait aux professionnels des Secteurs de l’Artisanat, de la Culture et du Tourisme, aux représentants des organisations de la société civile et aux représentants des Partenaires techniques et financiers. Il vise à partager et à s’approprier les recommandations formulées lors des 17 semaines de réflexion sur les enjeux, les défis et les perspectives de la culture, de l’artisanat et du tourisme dans notre pays organisés au cours de l’année 2021 à Bamako, Kayes et Mopti.

Le ministre a salué le précieux appui des partenaires techniques et financiers dont l’UNESCO, représentée par le Chef de son Bureau du Mali, Edmond MOUKALA. Le ministre espère que les recommandations pertinentes formulées par les participants trouveront une mise en œuvre diligente.

CC/MACIHT