Artiste multi-instrumentiste, EMDE DEMBELE loué par le ministre Andogoly GUINDO

Jan 21, 2022

Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a reçu en audience l’artiste multi-instrumentiste malien Mamoutou Dembélé dit EMDE, en ses bureaux, dans l’après-midi du mardi, 18 janvier 2022. L’artiste, originaire de Tominian en Pays bo du Mali et vivant à Montréal au Québec depuis 2018, était venu présenter au ministre en charge de la Culture les différentes distinctions qu’il a reçues au cours des trois dernières années.

Celui que l’on surnomme aussi Baba MD dans son pays d’origine a, en effet, engrangé trois prix dans différentes catégories en Afrique, au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique. Il s’agit respectivement du prix de lauréat de la 13ème édition des Syli d’Or de la musique Nuit du Monde des productions Nuits d’Afrique en 2019, de celui du coup cœur CAM du Conseil des Arts de Montréal et du prix Américain Afro Pop Worldwide (New-York).

En tant qu’ambassadeur de la musique malienne et, par extension, de la culture malienne à l’étranger, EMDE a bénéficié du soutien du Conseil des Arts de Montréal et du Canada à travers une bourse de « Recherche et Création » dans le cadre du Programme « rayonner à l’international ». Une résidence de création artistique intitulée BLUES MANDING qui s’est déroulée du 09 novembre au 05 décembre 2020 à Bamako et qui visait à explorer de nouvelles fusions de genres musicaux et ainsi de permettre aux artistes canadiens et maliens de se former mutuellement.

Au nom du Chef de l’Etat, Colonel Assimi GOITA et du Chef de Gouvernement, Dr Choguel Kokalla MAIGA, le ministre Andogoly GUINDO a salué Monsieur Dembélé et lui a témoigné toute sa fierté et sa reconnaissance en tant que premier responsable du secteur de la Culture pour avoir hissé haut les couleurs nationales notamment au Pays de l’Erable et au Pays de l’Oncle Sam. Il lui a aussi dit son admiration pour la polyvalence de M. DEMBELE- atout rare chez les artistes- et qui fait de lui un artiste singulier.

CC/MACIHT

Plan de riposte aux sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA : le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme reçoit les acteurs de l’Artisanat, de la Culture et du Tourisme !

Jan 19, 2022

A l’initiative et en présence du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme,  Andogoly GUINDO, une réunion de soutien aux autorités de la Transition a eu lieu, lundi 17 janvier 2022, dans le bras de fer qui oppose notre pays à Chefs d’Etat de la CEDEAO et de l’UEMOA. C’était dans la salle de conférence du MACIHT, sise dans la Cité administrative. Les représentants des organisations socioprofessionnelles de l’Artisanat, de la Culture et du Tourisme, les responsables des services centraux, rattachés et organismes centraux du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme et des associations culturelles du Mali y ont pris part.  Le ministre a salué surtout la résilience dont ont fait preuve les acteurs des trois secteurs malgré un contexte difficile marqué par la double crise sécuritaire et sanitaire.

 Cette réunion a été a surtout été l’occasion pour les représentants des différentes entités invitées de donner leurs avis sur le plan de riposte du Gouvernement et à formuler des propositions pour une sortie de crise. Elle a notamment permis au ministre d’informer les acteurs qui animent les différents secteurs qu’il a en charge et aux différents acteurs des trois secteurs concernés de réaffirmer leur soutien aux autorités dans le bras de fer qui oppose le peuple malien aux Chefs d’Etat de la CEDEAO et de l’UEMOA ;

Globalement, les acteurs du monde de l’Artisanat, de la Culture et du Tourisme ont salué l’initiative du ministre de les associer à la recherche de solution à ces sanctions qui pénalisent le peuple malien dans son ensemble et ont promis de se tout mettre en œuvre pour épauler les autorités de la Transition dans ces moments d’épreuves.  

CC/MACIHT

Sports et Culture : T-MAK et le CICB organisent une foire de la CAN

Jan 14, 2022

La Direction générale du Centre international de conférences de Bamako et l’agence T-MAK organisent une foire de la CAN pour permettre aux milliers de Bamakois, de routes les nationalités, de venir suivre les matchs de leurs sélections nationales qualifiées pour la CAN Cameroun 2021.

Rassemblement patriotique du peuple malien contre les sanctions impopulaires de la CEDEAO

Jan 14, 2022

Le ministre Andogoly GUINDO y a  également pris part!

Le peuple malien, dans sa diversité, était au Boulevard de l’Indépendance cette après-midi, pour témoigner son soutien aux autorités de la Transition face aux mesures injustes et injustifiées que certains Chefs d’Etats des pays de la CEDEAO ont imposées au peuple du Mali.

Comme un seul homme, les Maliens se sont mobilisés ce vendredi autour des autorités de la transition. En effet, en dehors de la ville de Bamako, les Maliens étaient sortis massivement, à l’intérieur du pays comme en dehors du pays, pour dire haut et fort leur unité malgré les difficultés. 

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme y a pris part aux côtés de ses collègues membres du Gouvernement avec à leur tête le Premier ministre Dr Choguel Kokalla MAÏGA,  très inspiré.

Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : Les communicateurs traditionnels appellent à la mobilisation générale !

Jan 14, 2022

Le Réseau des Communicateurs traditionnels du Mali ( RECOTRADE) a organisé, jeudi, 13 janvier 2022, une importante cérémonie de lancement de sa campagne de soutien à la Transition alors que le pays fait face aux sanctions des Chefs d’Etats de la la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) depuis le dimanche, 9 janvier 2022. La rencontre a eu lieu au Mémorial Modibo KEITA, en sous la houlette du ministre en charge de la Culture, Andogoly GUINDO.

À travers cette rencontre, les communicateurs traditionnels entendent jouer leur partition dans la la campagne de soutien aux autorités politiques de notre pays, en mettant en avant leur rôle de gardiens de la mémoire et des traditions. Le soutien du RECOTRADE à la Transition se traduira sur le terrain par des activités d’information, de sensibilisation et d’éducation de la population face aux sanctions infligées par la CEDEAO au Mali.   Les membres du RECOTRADE ont mis à profit cette occasion pour lancer un appel à la mobilisation dans toutes les langues nationales.

L’initiative à été saluée à sa juste valeur par le ministre Andogoly GUINDO, au nom du Gouvernement de la Transition, du Premier ministre, Son Excellence Choguel Kokalla MAIGA et du Chef de l’Etat, Colonel Assimi GOITA.

CC/MACIHT

MINISTERE DE L’ARTISANAT, DE LA CULTURE, DE L’INDUSTRIE HOTELIERE ET DU TOURISME : OPÉRATEURS DE L’HÔTELLERIE ET DE LA RESTAURATION FORMES SUR LES NORMES D’HYGIÈNE ET LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS

Jan 10, 2022

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé, lundi, 10 janvier 2021, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des opérateurs de l’Hôtellerie et de la Restauration sur les normes d’hygiène et sur la sécurité sanitaire des aliments. Le ministre avait à ses côtés le président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière, Moussa Baba SAMAKE et de la présidente de la Présidente de la Fédération nationale des Métiers de l’Industrie de la Restauration au Mali, Mme TRAORE Oumou TRAORE.

Organisé par le Ministère en charge de l’Hôtellerie et du Tourisme, à travers la Direction nationale du Tourisme et de l’Hôtellerie (DNTH), l’atelier, qui durera deux jours, a regroupé une quarantaine de personnes, issues des sous-secteurs de l’hôtellerie et de la restauration.

Le ministre GUINDO a rappelé que l’apport du secteur de l’Hôtellerie et de la Restauration, qui occupe plus de 25% de la population active et contribue substantiellement au PIB, en restant un levier constant pour l’économie, la culture, l’artisanat et le tourisme. Le secteur contribue considérablement à la réduction de la pauvreté, à la création d’emplois, à la conservation et à la valorisation du patrimoine, surtout culinaire, mais il offre à chacun de nous des commodités de vie incroyables et un secteur éminemment sensible, sur lequel une attention particulière doit être portée, car impliquant des enjeux sanitaires, d’hygiène, de qualité et de sécurité alimentaire énormes.

Rappelons que trois thèmes seront au menu de cette formation assurée par la DNTH et l’Institut national de la Santé publique (INSP).

CC/MACIHT